Présence Electronique à Genève

 

Affiche Presence Electronique 2013

Sortir danser  ou sortir penser ? Plus besoin de choisir avec le festival Présence Electronique à Genève à la rentrée de janvier prochain.

Ci-dessous, un communiqué intéressant des organisateurs avec des détails sur le programme.

Enjoy

 

 

La version genevoise du festival parisien créé en 2005 par Christian Zanési,directeur artistique du GRM, lancera sa troisième édition les 11 et 12 janvier prochain. L’occasion pour la manifestation à vocation bipolaire de confirmer son concept unique de spatialisation du son et de rapprochement des différentes tendances musicales électroniques, autour d’une programmation protéiforme et audacieuse.

 

 

L’Alhambra / PEG 2
Unique en son genre, le festival Présences Electroniques Genève l’est en bien des points. Rarement on aura vu sur la même affiche se côtoyer l’un des vétérans les plus respectés du circuit techno, Speedy J, et le légendaire «field recorder» et ex-Cabaret Voltaire, Chris Watson; la nouvelle coqueluche de l’écurie Ninja Tune, Emika, et l’incontrôlable bruiteur D’Incise; le fer de lance de la techno berlinoise made in Berghain, Shed, et le sculpteur de l’acoustique, Zimoun; les trublions de la scène électro-punk française, dDamage, et le pionnier de la musique électroacoustique et expérimentale, Dieter Moebius… Rarement on aura vu, dans un festival étiqueté «électronique», un tel écart stylistique entre la musique électroacoustique la plus savante et la musique électronique la plus actuelle. Rarement on aura expérimenté un tel clivage générationnel entre les musiques, les cultures et les publics.
Speedy J / ZOO / 11 janvier
Emika / CASINO THEATRE / 12 janvier
Ce qui fait pourtant la principale curiosité du festival, à la fois véritable cœur de chauffe de la manifestation et point d’impulsion de cette étonnante variabilité, c’est son système unique de multidiffusion spatialisée du son, que l’on nomme ACOUSMONIUM.Véritable orchestre technologique, l’installation, colossale, régit 60 haut-parleurs prenant en charge le son de manière organique et spécifique. Une expérience totalement inédite pour les spectateurs qui appréhenderont ainsi une écoute radicalement différente, selon leur point d’ancrage dans la salle d’audition.
Les hauts-parleurs de l’Acousmonium à l’Alhambra

Pour sa troisième édition, le festival genevois investira, en début de soirée, la salle duCasino Théâtre, l’Alhambra ayant fermé son auditoire pour cause de restauration. Pour l’occasion, c’est le premier acousmonium historique créé en 1974 par le GRM et modernisé depuis lors, qui a été transporté depuis Paris et adapté à l’acoustique et à l’architecture de la salle genevoise. Divisée en deux étages, un parterre et un balcon, une double installation a été nécessaire pour faire bénéficier chaque partie d’une qualité d’écoute optimale.

Le Casino Théâtre
La particularité des Présences Electroniques Genève, en comparaison avec le festival parisien, c’est que le concept a également été élargi au club surround. Le festival bipolaire, ainsi scindé en deux hémisphères géographiques, temporelles et stylistiques, se poursuivra donc, en deuxième partie de soirée, en mode clubbing au Zoo, équipé lui aussi d’une installation sonore exceptionnelle en quadriphonie (surround sound 4.1), pour des conditions d’écoute optimisée. En matière de programmation, le festival joue donc la carte du saut stylistique et générationnel. Concoctée par Jérôme Soudan et chapeauté par l’équipe du festival Electron, réunie sous la bannière de l’association Headfun, très active en matière d’organisation d’événements, la direction artistique a orienté ses choix vers des musiciens, producteurs ou DJ, ayant comme point commun la recherche sonore, l’expérimentation et l’appréhension des espaces. Dans leur volonté d’habiter l’acousmonium au maximum, ils ont tous joué le jeu du live (seul auto- Kratz se produira en DJ set) et de la spatialisation en proposant, pour la plupart d’entre eux, des créations inédites.
Le Zoo / photo: Ork
Lors de la création du festival en 2005, Christian Zanési avait mis le doigt sur les nombreux points communs qui existent entre la musique électroacoustique et les musiques électro- niques actuelles. Cette collision stylistique est aujourd’hui plus que jamais actuelle et c’est avec une impatience acousmique que nous vous invitons à découvrir la programmation des Présences Electroniques Genève numéro 3 !
 VENDREDI 11 JANVIER

Casino Théâtre :
MORITZ VON OSWALD TRIO
CHRIS WATSON
ZIMOUN
D’INCISE
ALAIN SAVOURET interprété par Christian ZanésiZoo :SPEEDY J
DDAMAGE
ANDRÈS GARCÌA
ELECTRON DJ CREW
SAMEDI 12 JANVIERCasino Théâtre :EMIKA
: ZOVIET*FRANCE :
DIETER MOEBIUS
4-5 / AM-PM
IVO MALEC interprété par Christian Zanési

Zoo :

AUTOKRATZ
SHED
ANSTAM
ANDER
ELECTRON DJ CREW
.

 

Related Posts

  • No Related Posts

About the author

 
 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

 
 

Leave a Comment

 

You must be logged in to post a comment.